Aller au contenu Aller au pied de page

L’esprit d’entreprendre à l’Arcantoise d’hier à aujourd’hui !

Archingeay

Cette carte postale datant des années 30 nous révèle des éléments intéressants. Il s’agit d’un cliché de la rue Raymond Joubert. Les accotements sont en partie bétonnés de sorte qu’un seul côté peut se qualifier de trottoir. L’autre côté est assez verdoyant. 

Ce qui est marquant, c’est surtout la présence de devantures de magasins aujourd’hui disparues.

L’activité économique est d’autant marquée par l’âge d’or des commerces.

Si aujourd’hui, hélas, nous ne pouvons que déplorer la disparition tragique de nos commerces de centre bourg, il en était autrement autrefois. 

Pour en faire un état non exhaustif, voici la liste de quelques-uns :

  • le restaurant « chez Solange ». Même si certains d’entre nous ne l’ont pas connu, c’était un haut lieu festif et de convivialité Arcantoise. Ce bar restaurant faisait salle comble.
  • un 2ème café,
  • un magasin d’alimentation,
  • un barbier,
  • un boucher,
  • un cordonnier,
  • un forgeron,
  • un poissonnier,
  • un tonnelier,
  • un potier (le sol d’Archingeay est riche en argile utilisée dès l’antiquité pour réaliser des poteries vernissées),
  • un maçon

Et bien d’autres encore, qui je l’espère, ne me tiendront pas rigueur pour cet oubli.

Il faut surtout retenir que les commerçants de proximité sont bien représentés. Ils sont autant d’endroits de convivialité et de lien social. 

Lentement mais inexorablement le déclin de ces lieux de vie est amorcé. Les raisons sont multiples. Mobilité accrue, éloignement du lieu de travail/domicile, développement des grandes et moyennes surfaces pour ne citer qu’eux.

Entreprises d’hier – Entreprises d’aujourd’hui

Une trentaine, c’est le nombre d’entreprises installées sur la commune. A votre avis quel est le secteur porteur de la commune ? L’agriculture, bien sûr. Quant aux autres, nous comptons dans notre zone d’activité, un négociant en huiles, un garage automobile, un réparateur agricole. Nous avons également 3 électriciens dont un fraîchement installé. Mais aussi une réparatrice de vélo. Pour ne citer qu’eux. Je m’excuse par avance auprès de celles et ceux qui ne sont pas listés ici. La liste complète de ces établissements est sur le site internet de la commune. Par égard pour tous et pour ne pas privilégier plus une entreprise qu’une autre, les noms ne seront pas cités ici.

Preuve du dynamisme Arcantois, le conseil municipal compte aussi, une graphiste, un traiteur, un agriculteur, un éleveur de volailles, une esthéticienne, un photographe soit près d’1 conseiller sur 2. Vous trouverez la liste complète de ces établissements sur le site internet de la commune.

A noter aussi l’arrivée d’un commerce ambulant : Aux Délices Gustatifs qui officie dès Janvier le mardi matin. Petit rappel à son sujet, pour les habitants du centre bourg, il vous attend de 12h15 à 12h45 sur la place de l’Eglise. Quant aux autres, il sillonne les hameaux et avertit de sa présence en klaxonnant.

Une activité éclectique donc, à l’image de sa population à la fois moderne mais aussi fière de ses racines liées à la terre.


Auteur : Baptiste ZUBOWICZ


Articles similaires

Haut de page
Copier le lien