A votre santé

Cette carte postale vintage date des années 60. C’est Mme Rita Renou qui ne l’a prêtée afin que je puisse la partager avec vous. 

Dans un encart bordé de rouge on y voit la devanture du célèbre bar restaurant “Chez Solange” que certains Arcantois ont bien connu. Une souris en nœud papillon déclare sa joie d’être à Archingeay.

Des lieux de convivialité aimé de tous.

Un sondage édifiant met en lumière l’affection des français pour ces lieux de rassemblement. Qu’ils y aillent entre amis (59 %), en famille (43 %) ou encore avec des collègues (23 %), la majorité des Français s’accordent à le dire : le café est un lieu convivial (85 %) permettant de renforcer les liens entre les personnes (77 %). Il jouit donc d’une excellente image : près de 9 Français sur 10 s’accordent à le dire que celui-ici fait partie intégrante de l’identité de la France comme la baguette et le fromage ! 

Les français s’y rendent 2,1 fois par mois. C’est un lieu de mixité sociales ; riches ou pauvres, jeunes ou moins jeunes, ouvriers ou cadres, provinciaux ou ruraux tous, sans exception, s’y donnent rendez-vous.

Sans parler de ce parlement du peuple, une tribune ouverte à tous où l’on peut échanger librement ces idées.

Un lent et inexorable déclin

En 1960, on comptait 13 fois plus de bars que d’églises. Il y avait 600 000 bistrots contre 45 000 églises. Le nombre de bars a beaucoup diminué : 34 000 en 2014. Et le déclin continue. La faute sans doute aux lois de lutte contre l’alcoolisme. Pour subsister, les cafés se réinventent en proposant d’autres services.

Des brèves de comptoirs bien arrosées !

Depuis 1988, Jean-Marie Gourio reprend quelques phrases bien senties qu’il a glané autour des zincs.
Tous les sujets sont abordés. Pour ma part, je ne résiste pas au plaisir de vous en livrer quelques-unes.

“Le père d’un côté, la mère de l’autre ; avec les parents séparés, le gamin c’est un cornichon qui tombe du sandwich.”
“Le grand avantage du béton, c’est qu’on a pas à le tondre tous les trois jours.”
“La mémoire, c’est bien, on se rappelle de tout.”

Enfin cette dernière pour laquelle je me sens concerné

“ La photographie fixe l’instant présent pour en faire du passé, c’est malin ! ”

Et si vous vous demandiez quel cadeau offrir à votre cousin, je vous recommande :

10000 Brèves De Comptoir. Tome 1 
Auteur(s) : Jean-Marie Gourio 
Editeur : Lafon Michel 
Nombre de pages : 689 

Auteur : Baptiste ZUBOWICZ

Articles similaires

Haut de page
Partage via
Copier le lien