Un code de bonne conduite !

Cette carte postale en couleur met à l’honneur la rue principale. On y voit une devanture de commerce et de la publicité. On y reconnait une marque de bouteille de gaz et une célèbre marque de piles.

Sur le côté droit, on y voit un panneau en forme de triangle avec en son centre un enfant et un adulte. Si vous êtes un bon conducteur, vous devriez connaître sans problème la signification de ce panneau. Alors… Une idée ? Et bien un triangle signale un danger. Ici il prévient le conducteur que cet axe est fréquenté par des enfants et qu’une école se trouve à moins de 150 mètres. Ce panneau appelé A13 a existé jusqu’en 1977. Il permet donc de dater cette carte postale avant cette année.

Et si on repassait le code de la route !

Le Code Rousseau a 84 ans.

Si vous êtes l’heureux titulaire du permis B, vous avez sans doute passé pas mal de temps à la lecture de ce livre de chevet qui vous a donné bien du mal sur des questions retors dans l’espoir de passer sous la barre des 5 fautes fatidiques. Ce fameux broché, est au code la route ce que le Bescherel est au français, un manuel d’apprentissage incontournable. 

À la pointe de l’actualité et de la technologie

À l’origine, il y a un homme. Né en 1913 aux Sables d’Olonne dans une famille modeste vendéenne, Louis Rousseau embrasse le métier de moniteur d’auto-école en 1937. Si le minimum requis pour devenir enseignant de la conduite se résume, à l’époque, à l’obtention du permis de conduire, la formation au permis est également rudimentaire. Mais Louis Rousseau est aussi un bon pédagogue qu’homme d’affaires. Pour aider ses élèves à se préparer au passage de l’examen devant l’inspecteur (car il y a déjà des inspecteurs chargés d’évaluer l’aptitude ou non à conduire un véhicule), il a l’idée de regrouper dans un petit livret qu’il distribue à ses élèves, les questions les plus récurrentes et d’en ajouter de sa création comportant des pièges. Le concept séduit les élèves comme les inspecteurs. Fort de cet engouement, Louis Rousseau décide alors de le commercialiser. Le Code Rousseau est né !

Chez les Codes Rousseau, on comprend très vite que la clé de la réussite réside dans la combinaison d’une veille scrupuleuse de l’évolution de la réglementation et le développement de produits en phase avec son temps. C’est ainsi que les années 1980 voient apparaître des produits pédagogiques utilisant la vidéo. Dix ans plus tard, Codes Rousseau propose des CD-Rom, puis des DVD, avant de passer aux cours et tests dématérialisés. Aujourd’hui encore les prétendants au code préparent leurs examens en utilisant les nouveaux moyens de communication.

Auteur : Baptiste ZUBOWICZ

Haut de page
Copier le lien